lundi 29 août 2011

Charlie Bregman. Vivement l'amour

VIVEMENT L'AMOUR
de Charlie BREGMAN

* Chez Charlie Bregman éditions
* Sortie : juin 2011
* Nombre de pages : 432




Imaginez que vous ayez quinze ans, que vous soyez en troisième, et que votre souhait le plus cher soit de partager le premier baiser tant attendu et tant redouté avec Marina, la plus jolie fille de la classe...
Avec un humour à toute épreuve et un réalisme presque effrayant, Charlie adulte réécrit sa vie de Charlie ado dans un premier roman qui ravira autant les adolescents d’aujourd’hui que ceux de la génération "Top 50".
Avertissement : certains passages de ce roman peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes. Par conséquent, l'autorisation aux "moins de 16 ans" de pouvoir lire ce livre est laissée à la libre appréciation de leurs parents.



Vivement l’amour de Charlie Bregman est un roman qui vous donne le sourire dés que vous l’avez en main et celui-ci ne vous quitte pas jusqu’à la dernière page !

Tout y est fait, écrit et présenté avec humour.

La couverture : C’est-ce qui m’a accroché le regard en premier. Les fameuses petites graines sont bien là et donnent une certaine véracité amusante au propos de nos parents lorsque nous étions enfant et qu’ils étaient bien embarrassés pour nous expliquer « comment on fait les bébés ».  Ici elles ne donnent que des « poétiques » petites fleurs en forme de cœur, représentantes de l’amour naissant.

L’histoire : Nous nous retrouvons spectateur des premiers émois amoureux de Charlie, jeune ado de 15 ans, avec toutes ses craintes, ses questions existentielles, ses maladresses dues à l’inexpérience et ses hésitations décrites ici par des mots d’adulte avec une autodérision poussée à l’extrême. L’écriture est soignée et agréable à lire. Pour ma part, je suis rentrée dans le monde de Charlie avec une grande facilité. Il faut dire que toutes les descriptions de la vie collégienne, les références des années 80 données par l’auteur et les relations entre ados m’ont rappelés avec grande nostalgie mes propres souvenirs. Moi aussi j’avais 15 ans en 1989 ! J’ai également apprécié les jeux de mots, les titres de chansons, les titres littéraires ou cinématographiques  revisités donnés en guise de titre de chapitre comme « tortionnaire particulier » ou «  3 hommes et un lapin ». Rien n’est laissé au hasard, tout a été pensé avec soin pour nous soutirer le moindre petit sourire et pour que nous passions un agréable moment de lecture et dans mon cas, l’objectif a été atteint sans problème !

Les remerciements : Même ceux-ci m’ont amusés. Les nombrilistes n’ont qu’à bien se tenir !

Monsieur Bregman, Je vous cite «  Merci à toi, lectrice ou lecteur, de faire connaître ce livre s’il t’a enthousiasmé… et de m’accorder un peu d’indulgence si j’ai échoué ;-) ». Votre livre m’a vraiment enthousiasmé, il m’a amusé ! J’ai passé un très agréable moment de détente à le lire et c’est un vrai plaisir pour moi que de parler de vous à mon entourage de lecteurs et lectrices . Merci à vous pour ce partenariat ( qui est mon tout premier) et pour votre gentille petite signature sur le livre que vous m’avez fait parvenir. Et promis, j’essayerai de ne pas être une mère aussi curieuse et maladroite que celle de Charlie quand mes fils souhaiteront aller «  à la piscine » ou bien «  à la pêche avec leur camarade de classe » !

Je remercie également le forum Club de Lecture de Karine pour sa confiance et me confiant ce partenariat.

Ma note :

Site de l'auteur Charlie Bregman

jeudi 25 août 2011

Alan Ball. True Blood Comics N°1

 TRUE BLOOD ( comics)
de A. BALL, D. TISCHMAN, M. HUEHNER & D. MESSINA

* Chez Milady
* Sortie : avril 2011
* Nombre de pages : 128


Chez Merlotte. L orage gronde derrière les vitres, trop fort pour être tout à fait naturel...
Sookie et les habitués de Bon Temps vont bientôt
comprendre qu ils ont été piégés par une entité qui se nourrit de leurs émotions. Une créature qui risque de les tuer un par un si sa faim n est pas assouvie.
La version comics de True Blood est un complément à la
série, une histoire inédite et originale qui creuse l histoire, les personnages et l univers, tout en en conservant le ton.



Il n'est pas évident pour moi d’émettre ici un avis car je n'ai jamais vraiment été fan des BD. Toutefois , j'ai tout de même apprécié lire ce nouveau chapitre sur la série culte de True Blood ( même si parfois j'oublie de regarder les images et que je passe sans doute à côté de quelques petits détails...).

Étant une accro de la série, les personnages ne sont pas une découverte pour moi. Je les connais bien et suis attachée à eux. J'ai apprécié découvrir ici leurs petits secrets qui les rendent d'ailleurs tellement humains ( vampires compris ) et si différents les uns des autres.

Les graphismes sont très soignés et rendent bien à chaque visage leurs traits respectifs. Nous les identifions ainsi sans aucun effort.

Mais il manquait un petit quelque chose à cette intrigue selon moi. Je n'ai pas eu d’inquiétude pour nos héros. Étant habitué à les voir en danger imminent, sentir l'angoisse monter et nous tenir en haleine jusqu'à la fin de l'histoire, je n'ai pas retrouvé cet état d'esprit au cours de ma lecture. 

On sent bien en fin de course, l'ouverture sur un 2e tome à venir. Je le souhaite plus haletant que celui-ci car je serai malgré tout curieuse de le découvrir.

Ma note :




lundi 15 août 2011

Jérôme-Arnaud Wagner. N'oublie pas que je t'aime

N'OUBLIE PAS QUE JE T'AIME
de Jérôme-Arnaud WAGNER

* Chez Les Nouveaux Auteurs
* Sortie : 2010
* Nombre de pages : 322

PRÉSENTATION DE L'INTRIGUE:

Un témoignage très touchant. Une histoire d'amour qui ne finit jamais et qui traverse les plus durs obstacles. Un amour à l'infini ! L'auteur perdit à l'aube de leur amour, sa femme de trente-cinq ans, brutalement, suite à une faute médicale. Il l'aimait avec passion. " N'oublie pas que je t'aime " est un témoignage, dédié à tous les amoureux de la terre, que rien n'est fini, même après la disparition d'un être cher. C'est une " love story " des temps modernes, mais aussi un message d'espoir, au delà de la vie.

APPRÉCIATION DU LIVRE :

Un bouleversant hymne à l'amour !

Cela faisait déjà quelques temps que je souhaitais lire ce livre. J'avais par hasard vu interview de J.A Wagner en zappant sur ma télé et ses propos sur son roman m'avaient séduite.
La couverture du livre est splendide et très attirante. Emmanuelle était, en effet, une très belle femme pleine de charisme. La découvrir en images ici nous donne qu'une envie, savoir qui elle était.

L'écriture de l'auteur est simple, fluide, facile à lire. Dans la première partie du roman, le récit est entrecoupé de poèmes écrits par l'auteur ou par sa femme : petites perles qui témoignent de l'authenticité et de la profondeur de leur amour. Dans la seconde partie du roman, nous retrouvons de nombreuses références de l'auteur à des lettres qu'il a reçu de diverses personnes ou des citations d'auteurs choisies judicieusement pour appuyer ses propos.

L'histoire est celle "d'une immortelle et d'un survivant", comme le dit si bien l'auteur lui-même. Nous voyageons avec ce couple tout au long de leur "love-story" en partant de leur rencontre jusqu'à " la vie avec elle sans elle". Le passage le plus hilarant est la demande en mariage, le plus émouvant est l'annonce de la grossesse et le plus poignant est celui de l'annonce du décès d'Emmanuelle à ses deux jumeaux. Nous passons en effet par toutes les émotions, des plus heureuses aux plus douloureuses, sans aucune retenue de notre part. Chaque passage de cette histoire est raconté avec tellement d'intensité que nous sommes submergés par un tsunami de ressentis incontrôlables.

Vous dire que ce livre m'a plus est trop peu. Je dirai plutôt que j'ai été percutée de plein fouet par ce livre, qu'il y a eu un avant et qu'il y aura un après. De tout mon être, j'ai été bouleversée, émue. Je suis passée des fous rires à des flots de larmes. Une fois commencée, je n'ai pu arrêter ma lecture, au point de laisser passer les heures d'une nuit entière à parcourir ces lignes sans m'en rendre compte. Je voulais tellement qu'Emmanuelle vive encore un peu dans mes pensées. Je sors de cette lecture pleine d'émotions, d'espoir,de colère, de reconnaissance mais surtout d'interrogations sur la femme, l'épouse, la mère et l'infirmière que je suis. Je souhaite après cette lecture faire tellement mieux, de faire pleinement de tout en étant entière et de profiter de chaque instant passé auprès des miens, de cette chance qui m'est offerte de connaître l'amour.

Ma note :
 un vrai coup de cœur !

samedi 13 août 2011

Mathias Malzieu. Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi

MAINTENANT QU'IL FAIT TOUT LE TEMPS NUIT SUR TOI
de Mathias MALZIEU

 * Chez J'ai lu
* Sortie : 2010
* Nombre de pages : 151

PRÉSENTATION DE L'INTRIGUE:
Mathias, un jeune homme d'une trentaine d'années, vient de perdre sa mère. Sur le parking de l'hôpital, il rencontre un géant qui l'aide à accepter de vivre malgré cette disparition et l'invite à un voyage fantastique dans le pays des morts. Cette évasion dans l'imaginaire lui permettra de passer d'un monde enfantin peuplé de super héros rassurants au monde plus cru et cruel des adultes. Dans la lignée d'un Tim Burton ou d'un Lewis Carroll, Mathias Malzieu signe ici un texte unique, à la fois conte d'initiation survolté et roman intimiste bouleversant. Un texte d'une force, d'une drôlerie et d'une poésie universelles, écrit parfois comme on peut crier sa douleur, ou l'envelopper dans le coton de ses rêves. " Il écrit court, irréel, cinglant, doux-amer et souvent absurde, dans la grande tradition des livres pour grands enfants, de Roald Dahl au précieux Tim burton. " Les Inrockuptibles.

APPRÉCIATION DU LIVRE :
J'ai découvert le talent de Mathias Malzieu pour l'écriture avec son second roman " la mécanique du cœur " que j'avais adoré.C'est ce qui m'a donné envie de découvrir ce roman.

La pochette du livre est aussi très tentante pour moi . Elle me fait penser au monde imaginaire de Tim Burton dont je suis très friande !

L'écriture de Mathias Malzieu est particulière. Elle est très imagée, poétique même. Elle nous propulse dans un monde fantastique ou même la mort, froide et angoissante, devient jolie.

L'histoire est un message d'amour chargé de souffrances. Elle témoigne de la difficulté de l'auteur à quitter sa mère lors de son décès. Nous rentrons donc dans la vie intime de Mathias Melzieu, nous sommes bouleversés, touchés, émus ... D'autant plus pour ma part que je suis maman de 3 garçons et en lisant ce texte, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à eux et au jour où ils seront confrontés à mon propre départ... De cet évènement tragique, Mathias Malzieu en a fait un magnifique conte plein de douce magie qui panse bien ses blessures.
Le livre est très court et se lit en quelques heures, mais cela est largement suffisant . Tout ce qui est à dire est mentionné sans aucune omission. Plus long, ce roman aurait perdu de son éclat , nous aurait sans doute un peu lassé.

Pour conclure, je vous dirai que les écrits de cet auteur sont des œuvres d'art ! Son écriture est tellement particulière, unique. Lire Mathias Malzieu est pour moi un moment aussi doux et léger ( presque aérien)  qu'une merveilleuse mousse au chocolat ! ( parole d'une accro au chocolat ;) )

Ma note :

vendredi 12 août 2011

Laurie Faria Stolarz. Bleu cauchemar

BLEU CAUCHEMAR
de Laurie FARIA STOLARZ

 * Chez Albin Michel
* Sortie : avril 2009
* Nombre de pages : 309

PRÉSENTATION DE L'INTRIGUE:
Ce n'est pas la plus belle fille du lycée. Ni la plus populaire. Pourtant, elle est unique : elle a le don de prémonition. Ça commence avec des rêves. Il y a des lys blancs, la fleur des ténèbres. Quelqu'un la traque dans les bois. Elle ignore qui et ne sait pas comment lui échapper. Puis c'est le matin. La vie de Lucy reprend son cours normal. Et ça recommence. Toutes les nuits. Mais ce n'est que le début. Car elle sait que bientôt, très bientôt ses cauchemars vont devenir réels.

APPRÉCIATION DU LIVRE :

Le premier mot qui me vient à l'esprit en pensant à ce livre est : Dommage ! J'aurai aimé l'apprécier mais ce n'est pas vraiment le cas...

Ce qui m'a attiré en premier vers ce livre c'est çà couverte. La bougie qui s'éteint, le mot "cauchemar" dans le titre, le type d'écriture choisie, tout ceci me promettait pour moi du suspens, de l'angoisse, de l'étrange.

Mais l'histoire est très simpliste. C'est toujours le même schéma qui est suivi sans aucune originalité. Le lycée, les amours adolescents, la rivalité entre les filles etc... L'histoire du harcèlement aurait pu être intéressante, d'autant plus qu'on hésite entre plusieurs coupables potentiels , mais quelle idée de gâcher cela avec de malencontreux " pipis au lit" qui jaillissent à plusieurs reprises au cours de l'histoire ? J'ai trouvé cela trop enfantin et dérangeant dans cette histoire de crime annoncé à retardement... Je vois bien où l'auteure a voulu venir à la fin mais je pense que cela aurait pu être amené d'une manière plus judicieuse.

Pour ce qui est de l'héroïne, j'ai eu du mal à avoir de l'intérêt pour elle. Il faut dire qu'elle est tellement gentille qu'elle en devient simplette, et que son grand secret qui tourne pour elle à l'obsession n'ajoute rien à son quotient intellectuel...

L'écriture de l'auteure est toutefois simple, fluide et facile à lire. Elle est adapté à un public jeune .

Pour conclure, je n'ai pas eu beaucoup de plaisir à lire ce livre. Peut être que cela vient de mon âge et qu'un jeune lecteur pourrait trouver de l'intérêt dans cette lecture. L'intrigue est bien menée mais elle est exposée d'une manière trop enfantine ... Dommage car je pense que cette histoire aurait pu être mieux présentée.


Ma note :


 

mardi 9 août 2011

Suzanne Collins. Hunger Games T.3

HUNGER GAMES T.3 LA REVOLTE
de Suzanne COLLINS
 * Chez Pocket jeunesse
* Sortie : mai 2011
* Nombre de pages : 416

PRÉSENTATION DE L'INTRIGUE:
Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair: Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

APPRÉCIATION DU LIVRE :
 Excellente saga jusqu'au dernier tome !

J'ai ouvert ce livre avec précipitation, assoiffée de retrouver Katniss, Peeta et Gale. Il faut dire que le 2e tome nous laisse dans un tel état de stress qu'on n'échappe pas à la lecture de ce dernier volet !

L'écriture de l'auteure est telle que nous la connaissons maintenant : fluide , facile à lire. Ce livre est donc lu très rapidement sans anicroche.
Les personnages évoluent et chaque traits de leurs caractères, même les plus refoulés, apparaissent ici au grand jour. Katniss et sa soif de vengeance, Gale et sa haine inassouvie contre le capitole, Peeta ( mon personnage préféré, je vous l'avoue) reste toujours Peeta malgré tout ! Nous sommes attachés à eux depuis le début et encore plus ici car nous savons que le dénouement est proche.

L'histoire est haletante, dynamique, trépidente et angoissante par moment, bref riche en émotion ( j'ai même verdé ma petite larme vers la fin ...). Les rebondissements sont nombreux, nous ne pouvons plus lâcher le livre jusqu'à la fin. Elle diffère une fois de plus ici, nous nous retrouvons en pleine guerre civile avec des scènes de désolation ou d'une grande cruauté digne du Capitole. Ce fait de changer de cadre dans chaque tome est sans doute un des critères qui fait le succès de cette saga .

Pour conclure, en pensant à ma lecture, à l'excellent moment que j'ai passé en compagnie de ces héros, je n'ai qu'une chose à dire : MERCI SUZANNE COLLINS !


Ma note :



Page Pocket Hunger Games : ICI



Site pour tout savoir sur Hunger Games : ICI

mardi 2 août 2011

Suzanne Collins. Hunger Games T.2

HUNGER GAMES T.2 L'EMBRASEMENT
de Suzanne COLLINS

* Chez Pocket jeunesse
* Sortie : mai 2010
* Nombre de pages : 399
PRÉSENTATION DE L'INTRIGUE:
Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s'agit surtout d'une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d'une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n'hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l'aube des Jeux de l'Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss...
APPRÉCIATION DU LIVRE :

Une suite remarquablement bien réussie !

* L'écriture de l'auteure est toujours aussi fluide et facile à lire. On dévore cette histoire très rapidement sans anicroche.

* La cruauté du Capitole est poussé à son paroxysme. Nous nous retrouvons scandalisé, révolté aux côtés de nos héros, Katniss et Peeta. Ces derniers sont de plus en plus attachants et nous tremblons à chaque page pour eux. Malgré tout ce qui leur est imposé, tout ce qu'ils subissent, ils restent unis jusqu'au bout et font preuve d'un courage exemplaire.

* Même si le passage dans l'arène est moins développer dans ce tome, cela ne gâche en rien  l'histoire, bien au contraire puisque l'accent est ici surtout mis sur l'ébauche de la révolte qui commence à gronder dans les différents districts de Panem. Nous passons donc ainsi,  d'une manière progressive, à autre chose. Ce qui permet de toujours attiser autant le plaisir du lecteur à suivre les aventures de ces jeunes héros sans le lasser par une histoire répétitive.

En conclusion : La dernière page parcourue, j'ai immédiatement ouvert le tome suivant car la fin de ce tome nous laisse brûlant d'impatience ! N'hésitez plus et rejoignez les nombreux fans de cette trilogie dans les Hunger Games !

Ma note :

Page Pocket Hunger Games : ICI