jeudi 24 novembre 2011

Alexia, quand nous étions morts de Francesc Miralles

ALEXIA
de Francsc MIRALLES

* Chez Black Moon
* Sortie : Mai 2011
* Nombre de pages : 384


 C'est l'histoire de Christian, un jeune Espagnol de 17 ans qui, en perdant son frère jumeau, a perdu le goût de vivre. La seule chose qu'il aime encore : errer dans les cimetières comme une âme en peine, de la musique classique plein les oreilles, en lisant les grands Romantiques. Jusqu'au jour où il entend un chant étrange, comme venu d'outre-tombe, un chant féminin qui le touche au plus profond de son être. Un chant... ou peut-être un rêve ? Deux mois plus tard, il la rencontre enfin. Alexia. Un seul regard et, pour la seconde fois, sa vie bascule.


Je remercie tout d'abord Everbook pour nous avoir proposer ce livre en livre voyageur sur le forum Club de lecture de Karine .

 Le premier mot qui me vient à l'esprit en pensant à ce livre est surprenant !
J'ai apprécié la couverture de ce roman. Noire et lugubre à souhait, elle correspond bien au contenu.

L'écriture de l'auteur est très fluide, se lit sans anicroche. Les chapitres sont courts et la lecture de ce roman est donc très rapide.
L'univers décrit dans cette histoire est particulièrement sombre, énigmatique, sinistre . Nous y retrouvons 4 adolescents particulièrement attirés par tout ce qui touche à la mort. En dehors du personnage principal, nous avons très peu d'informations sur les autres protagonistes de l'histoire, ce qui ajoute selon moi du mystère et attise la curiosité du lecteur.

Ce roman réserve des surprises au lecteur tout au long de la lecture. Ceci nous tient en haleine jusqu'au bouquet final. En effet, Christian se retrouve à plusieurs reprises dans des situations que je n'ai pas vu venir ! Parfois je me suis demandée si je me retrouvais face à des phénomènes paranormaux, face à des hallucinations de l'adolescent s'enfonçant dans la folie ou face à une réalité simplement surprenante... je n'en dis pas plus mais j'ai adoré me voir décontenancée.

Pour conclure, j'ai adoré cette histoire avec son univers particulier et ses adolescents ambigus, je l'ai trouvé très originale et captivante.
Ma Note :

dimanche 20 novembre 2011

Vamps T.1 de Nancy Collins

VAMPS T.1 : SŒURS DE SANG
de Nancy COLLINS


* Chez Pocket
* Sortie : Avril 2011
* Nombre de pages : 220


A New York, les saigneuries de vampires aristocratiques règnent sans partage. Lilith est l'héritière de la plus grosse banque d'hémoglobine du pays, fournisseuse officielle des buveurs de sang. Sa vie est placée sous le signe du glamour et de la romance au bras de son illustre playboy de copain. Son péché mignon ? Chasser l'humain... en tenue de soirée bien sûr ! Mais une nuit, Lilly perd sa meilleure amie, tuée par un chasseur de vampires. Au cours de l'incident, une jeune demi-vampire, Cally, s'est interposée et Lilly la rend responsable de la mort de son amie. Ennemies jurées, Lilith et Cally se retrouvent sur les bancs du très huppé lycée de vampires... Trahisons et douces vengeances entre filles peuvent commencer... mais attention Lilith à ne pas te tromper de cible : les chasseurs de vampires veulent ta peau !  




Je remercie tout d'abord Gr3nouille2010 pour nous proposer ce livre en livre voyageur sur le forum Club de lecture de Karine .
Je me suis inscrite au départ à ce livre voyageur par curiosité : " çà parle de vampires alors pourquoi pas..." mais sans plus. j'ai été agréablement surprise.

Tout d'abord, l'écriture de l'auteure est tellement fluide que le livre se lit très vite. Je l'ai dévoré dans une journée !

J'ai apprécié la communauté vampirique décrite dans ce roman avec son fonctionnement, ses rituels, sa hiérarchie etc... j'ai aimé aussi voir que les vampires n'étaient pas tout puissants et qu'ils craignaient également pour leurs vies à cause de la menace des Van Helsing. J'ai trouvé l'intrigue bien ficelée, même si j'ai vu le lien entre Lilith et Cally arrivait avec de gros sabots. Les personnages sont bien décrits et ma préférence va bien évidemment à Cally et Peter van Helsing qui sont plus authentiques plutôt qu'à Lilith et Jules qui sont plutôt superficiels et égocentriques !

Je n'ai pas noté de points négatifs dans ce livre, tout m'a plu.

Alors me voilà maintenant avec le premier tome d'une nouvelle saga lu et une grosse envie de découvrir la suite et je ne m'y attendais pas du tout .

En bref, un très bon moment de lecture pour moi !

Ma Note :

samedi 19 novembre 2011

Belle de Robin McKinley

BELLE
de Robin MCKINLEY

* Chez Editions Mnémos
* Sortie : Avril 2011
* Nombre de pages : 237




Belle était loin d'être aussi jolie que ses soeurs. À quoi bon ? Aux soirées mondaines, aux robes somptueuses, elle préférait les chevaux et les auteurs anciens. Quand son père se trouva ruiné, elle en fut réduite à aller avec sa famille habiter une pauvre maison, dans un village au fond des bois. Tous auraient pu vivre ainsi, heureux d'une existence loin du luxe et des lumières de la ville, mais le destin s'acharna une fois encore sur eux. Quand son père revint au foyer avec l'histoire d'un château magique et de la terrible promesse qu'il avait dû faire à la Bête qui y vivait, Belle partit de son plein gré affronter le monstre et sa question sans cesse répétée : " Belle, voulez-vous...? ". Ceci est son histoire...une histoire d'amour et de rêve.  




Je remercie tout d'abord Cali pour nous proposer ce livre en livre voyageur sur le forum Club de lecture de Karine .

Enfant, j'adorais le conte de la Belle et la Bête. Je me suis alors inscrite à ce livre voyageur sans aucune hésitation et  "Dieu que j'avais raison" !

Pour commencer, l'écriture de l'auteur est très fluide, d'une grande facilité à lire. Ce qui nous permet de dévorer ce livre très vite ( trop vite peut être ...).

L'histoire est assez fidèle au conte connu de tous dans son ensemble. Quelques petites idées ont été rajoutées pour accentuer le côté féérique de l'histoire. j'ai beaucoup aimé la description des lieux et de l'ambiance régnant au château de la Bête. Dans ce roman, nous sommes témoins avec ravissement de la naissance et de l'évolution des sentiments entre la Belle et la Bête. Nous nous prenons également d'affection pour cette pauvre créature bien esseulée depuis deux siècles et qui ne sait plus comment rendre Belle heureuse.

J'ai été captivé par l'histoire, même si j'en connaissais les grandes lignes et j'ai été replongée agréablement dans la nostalgie de mon enfance. Bref, j'ai adoré !

j'aurais toutefois apprécié un "écrin" plus joli pour une si belle histoire ...

Ma Note :

mardi 15 novembre 2011

Anita Blake : Plaisirs coupables T.1 ( Comics) de de Laurell K. Hamilton, Stacie Ritchie, Jess Ruffner-Booth et Brett Booth

 
PLAISIRS COUPABLES T.1 COMICS
de de Laurell K. Hamilton, Stacie Ritchie, Jess Ruffner-Booth et Brett Booth


* Chez Milady
* Sortie : Juin 2011
* Nombre de pages : 168



Pour elle, tuer des vampires, c'est un job, mais aussi une vieille passion liée à des souvenirs d'enfance. Et rien de
tel pour garder la forme !
D'habitude, les vampires l'évitent comme la peste. Mais il existe quelqu'un qu' ils redoutent plus encore : un assassin qui s'attaque aux plus puissants d'entre eux. Le Maître de
Saint-Louis fait à Anita une proposition qu'elle ne peut pas refuser : pour sauver la vie de sa meilleure amie,
l'Exécutrice doit s'allier aux créatures qu'elle a pour mission de traquer et de tuer.

Retrouvez la série culte enfin en Comics !




Disons le de suite, je ne suis franchement pas fan de BD. Je note toujours assez durement les ouvrages de ce type car en général, je n'accroche pas tellement...

Et bien, il fallait une exception et je l'ai trouvé !

Même si ma préférence va au livre plutôt qu'à la BD, j'ai trouvé que l'histoire était bien présentée. J'ai beaucoup apprécié le graphisme ainsi que les traits donnés à Anita et Jean-Claude ( ils sont sublimes !). J'ai également bien aimé la place donné ici aux pingouins d'Anita, c'est pour dire à quel point j'ai observé tous les détails ! ( chose qui n'est pas gagné chez moi car quand je lis une BD, j'ai tendance à ne lire que les bulles en faisant abstraction des dessins !).

En bref, Cette BD est géniale et je n'hésiterai pas à me procurer la suite dés sa sortie !

Ma note :




Mike A. Lancaster. 0.4

 
0.4
de Mike A. LACASTER

* Chez Fernand Nathan
* Sortie : mai 2011
* Nombre de pages : 254




Lors du traditionnel spectacle de leur petite ville, Kyle se soumet, avec Lilly et deux adultes à une séance d’hypnose. Lorsqu’ils sortent de leur transe, c’est le public entier qui est pétrifié. Le phénomène a gagné toute la ville: il n’y a ni signal radio, ni télévision, ni internet… Peu à peu, les habitants se remettent en mouvement et Kyle et Lilly, soulagés, retournent à leurs familles respectives. Mais lorsque Kyle raconte ce qu’il a vécu, ses parents le croient sujet à des hallucinations. Diagnostic du médecin: Kyle est «0.4», il doit disparaître. Voyant sa vie menacée, Kyle retrouve Lilly pour s’enfuir. Ensemble, ils cherchent à comprendre : qu’est-il arrivé aux habitants de la ville? Que signifie « 0.4 »? 





Je remercie Vany pour ce livre voyageur proposé sur le forum Club de lecture.
Je me suis crue dans du Stephen King !

L'histoire évolue lentement, il y a peu d'action et pourtant, je ne me suis pas ennuyée une seule minute. Le scénario "catastrophe" est particulièrement original et angoissant. Nous tournons les pages à toute allure pour essayer de comprendre ce qu'il se passe, pourquoi le monde a basculé ainsi à l'insu de nos 4 protagonistes. Et nous n'arrivons pas à lâcher cette lecture tant que nous n'avons pas obtenu des réponses à nos questions !

Le seul bémol, je n'ai pas apprécié les petites annotations et j'en ai pas lus quelques une du coup... Je comprends bien qu'elles sont là pour nous faire comprendre, entre-autre, que le récit enregistré du héros ( kyle) est retrouvé par des humains appartenant à une mise à jour plus récente que lui, mais toutefois... Sont elles vraiment inévitables ? j'aurais préféré à la place une simple introduction expliquant ceci ...

J'ai apprécié ne pas savoir ce que sont devenus les 2 adolescents à la fin de l'histoire, cela donne un côté plus réaliste au document témoignage que le héros laisse derrière lui.

En bref, j'ai adoré ! Ce livre promet un excellent moment de détente aux fans de la science fiction !

Ma note :

Cate Tiernan.Magie Blanche


 

MAGIE BLANCHE T.1
de Cate TIERNAN

* Chez Pocket Jeunesse
* Sortie : avril 2006
* Nombre de pages : 165




Je sens quelque chose en moi, quelque chose que je ne comprends pas. Je perçois le monde d'une façon nouvelle. Et j'ai des pouvoirs " magyques ". Parfois, cela me fait peur. Je n'ai jamais choisi d'apprendre la sorcellerie. Mais je commence à me demander si ce n'est pas elle qui m'a choisie... 




Je remercie Sandra pour le prêt de ce livre voyageur proposé sur le forum Club de lecture.

Au départ, je n'ai pas été intéressée par ce livre voyageur mais dès que j'ai su qu'il s'agissait d'une version publiée il y a quelques années de Wicca T.1, j'ai sauté sur l'occasion de découvrir la saga qui a récolter tant de critiques positives de mes copines lectrices.

Je n'ai pas lu ce livre, je l'ai dévoré en quelques heures. Malgré un lancement d'histoire un peu "copier-coller" sur vampire diaries, je me suis régalée ! L'écriture est très fluide, les personnages très attachants ( surtout bien évidemment Morgane, l'héroïne) et l'intrigue intéressante.

J'ai particulièrement apprécié les petits détails donnés sur la Wicca. Ils m'ont permise de mieux comprendre et me faire une idée du monde de la sorcellerie que je ne connaissais pas.

Petit bémol, la couverture du livre est vraiment "has been"... Mais bon, le livre date de 2006 alors c'est excusable ! Et puis, même s'il est agréable d'avoir une jolie histoire présentée dans un joli écrin, nous sommes surtout séduit par le contenu ;)

En bref, ce livre est un véritable coup de cœur pour moi et je VEUX la suite, vite !!!!

Ma note :





Caragh M. O'Brien.Birth Marked


 
BIRTH MARKED T.1
de Caragh M. O'BRIEN

* Chez Mango
* Sortie : Février 2011
* Nombre de pages : 300




Dans le monde où vit Gaia, il y a ceux qui habitent dans l'Enclave, derrière les murs du Bastion, et ceux, pauvres, comme elle, qui vivent à l'extérieur.
Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l'Enclave un quota de trois bébés, qu'elle marque d'un étrange dessin à l'encre. Jusqu'au jour où ses parents sont brutalement emprisonnés.
Gaia comprend alors que le Bastion en a après le ruban que son père lui a légué et sur lequel est brodé un mystérieux code.
Le temps est venu pour la jeune fille de choisir : continuer à servir l'Enclave, ou y pénétrer pour tenter de percer les secrets du ruban.
Au péril de sa vie.




Je remercie Vany pour le prêt de ce livre au cours d'un livre voyageur proposé sur le forum Club de lecture de karine .
Tout d'abord, lorsque j'ai vu ce livre comme livre voyageur, je n'ai as lu la présentation de l'éditeur. Je m'en suis faite une idée bien personnelle et bien loin de la réalité. 

Tout d'abord le titre : N'étant pas très fortiche en anglais j'ai traduit celui-ci comme " Le marché de l'anniversaire", ce qui ne veut absolument rien dire ....
Puis, je me suis imaginée que j'allais avoir à faire à une histoire de zombis... Ne me demandais pas pourquoi j'ai cru cela car franchement, je n'en sais rien !

J'ai donc commencé cette lecture avec grande surprise. Je ne m'attendais pas du tout à ce type d'histoire, mais je n'ai pas été déçue car j'ai été captivée dès les premières pages !

L'histoire est très bien écrite, dans un style simple qui se lit très facilement.

Je suis très friande de dystopie et dans ce livre, j'ai été une fois de plus emballée par ce style d'histoire. Une fois de plus, nous sommes devant un peuple qui a utilisé et même gaspillé la quasi-totalité des ressources de la Terre et qui cherche des solutions pour survivre et cela, bien évidemment à l'encontre d'un autre peuple qui se meurt injustement. Cet abus de pouvoir des uns vis à vis des autres va entraîner dans ce tome une rébellion au stade embryonnaire ( il faut bien en laisser pour les tomes suivants !).

En effet, on peut se dire qu'il n'y a rien d'original ici mais j'ai beaucoup apprécié l'écriture de l'auteur qui, d'une main de maître, nous plonge dans son univers, nous accroche à son histoire pleine de rebondissements et de surprises et qui nous laisse haletant d'impatience la dernière ligne lue !

En bref, j'ai beaucoup aimé cette lecture et je suis impatiente de retrouver cette attachante héroïne, Gaïa, dans le prochain tome.

Ma Note :

vendredi 4 novembre 2011

Elisabeth Tremblay. Filles de Lune T.1

FILLES DE LUNE T.1
de Elisabeth TREMBLAY

* Chez Mortagne fantasy éditions
* Sortie :Octobre 2010
* Nombre de pages :430




A vingt-cinq ans, encore sous le choc d'un double deuil, Naïla entreprend avec sa tante, la rénovation de la maison familiale, dans ce petit village au bord du fleuve qui lui rappelle tant de merveilleux souvenirs. Mais ce qu'elle imagine comme un moment de quiétude va se transformer en découvertes troublantes qui la feront douter de ses origines, de ses croyances, de ses convictions, et même de sa santé mentale. A qui sont ces livres traitant de sorcellerie et de mondes parallèles ? Qui est cette femme qui se prétend son aïeule ? Quelle est donc cette langue mys- térieuse qu'elle est seule à pouvoir déchiffrer ? Et qui est-elle réellement : Naïla Langevin, simple humaine, ou Naïla de Brume, héritière de la lignée maudite ?



Lorsque Filles de lune a été proposé en partenariat sur le forum Club de Lecture de Karine ( que je remercie ici pour me l'avoir confié ainsi que Anne-Sophie sans qui ce partenariat n'aurait pas eu lieu), j'ai immédiatement proposé ma candidature. J'ai souvent lu des avis plus que positifs sur cette saga et la couverture est vraiment très attirante.

L'écriture de l'auteure est fluide, sans lourdeur, ni encombrée de détails futiles et se lit donc rapidement sans anicroche. 

L'intrigue est très bien menée. L'auteure nous transporte d'un monde semblable au notre à un monde fantastique avec finesse en suivant l'évolution des recherches de l'héroïne sur ses origines. Cette glissade progressive entre ces deux univers nous fait accepter le changement de décor, de mœurs, l'entrée des différents personnages magiques ou pas dans l'histoire comme une suite logique et incontournable.

Naïla, le personnage principal de cette histoire, est très attachante. Dés le début, nous sommes bouleversés par le destin tragique qu'a connu cette jeune femme. A aucun moment, elle ne se doute de qui elle est vraiment, d'où elle vient, et ce qu'elle doit accomplir. Ce n'est qu'au cours de découvertes fortuites qu'elle commence à se poser des questions sur ses origines. Elle va chercher à éclaircir son histoire ainsi que celle de ses aïeules et elle va faire des découvertes plus que surprenantes. J'ai alors particulièrement appréciée son courage ( ou son inconscience peut être) dont elle fait preuve lorsqu'elle se jette seule, à corps perdu dans un monde inconnu pour y accomplir son destin sans aucun moyen de défense possible ( sauf les vaccins qu'elle a fait faire en clinique avant son départ ^^).

Lorsque nous basculons dans ce nouveau monde, l'histoire devient vraiment captivante et haletante. Nous suivons alors avec beaucoup d'intérêt le parcours de Naïla et nous souhaitons autant qu'elle comprendre ce qui se passe ! L'intrigue, l'amour, la trahison, le suspens, la violence, l'humiliation ... tout est là, parsemé sur le chemin de notre héroïne et nous régale à chaque page.

J'ai adoré cette lecture et je suis tout simplement impatiente de découvrir le 2e tome . Amateurs de fantasy, ne passez pas à côté de cette saga !


  Ma Note :

Edgar Dubourg. James Perry l'étoile d'argent

JAMES PERRY T.1 L'ETOILE D'ARGENT
de Edgar DUBOURG


* Chez  De l'écriture au livre
* Sortie :Septembre 2011
* Nombre de pages : 220

 

Cinq Protecteurs.
Cinq étoiles d’argent qu’il faut protéger à tout prix.
Les réunir libérerait le Pouvoir Suprême.
Qui sont les " Protecteurs" ?
Où sont ces étoiles ?
Quel est ce Pouvoir ?
Autant de questions auxquelles James devra répondre.


Je remercie avant tout le forum Club de lecture de Karine pour m'avoir proposé ce partenariat ainsi que l'auteur, Edgar Dubourg, pour m'avoir fait parvenir son roman.

Je tiens également à féliciter l'auteur pour son courage et sa ténacité à accomplir ses rêves et ainsi à publier son premier livre dés l'âge de 17 ans. Bravo !

Ce qui m'a attiré en premier vers ce livre c'est le côté énigmatique de la couverture ainsi que la présentation de l'histoire. Je ne savais pas trop dans quoi je m'engageais mais ma curiosité a été piqué au vif.

Le début de lecture a été dure ... J'ai eu beaucoup de mal à accrocher car l'auteur, sans doute avec la volonté de bien faire pénétrer le lecteur dans son univers, donne de très nombreuses descriptions des personnages et des lieux. Toutefois, trop de détails noie ici l'histoire. Certains d'entre eux auraient pu être, selon mon humble avis, mis de côté comme par exemple la disposition de la chambre ou l'ameublement de la maison de James Perry. Le démarrage d'une histoire doit selon moi ferrer le lecteur, le plonger entièrement dans l'aventure et ne le laisser que ressortir à la fin du livre et ici, cette étape est un peu loupée...

L'écriture de l'auteur se fluidifie au fur et à mesure qu'on avance dans la lecture. Les personnages sont bien installés et l'intrigue est mise en place. A ce moment, j'ai apprécié l'originalité de l'histoire. Les personnages sont sympathiques même si je trouve que leurs personnalités n'est travaillée que succinctement. 

Là où je trouve que çà ne colle pas c'est de voir un jeune adolescent que rien de prédisposait à ce qu'il se lance dans une aventure magique arrive à se déjouer aussi rapidement de la police, arrive à obtenir des informations cruciales sur un meurtre auprès d'un directeur de lycée et arrive à mettre fin à l'existence d'un sorcier redoutable qui a battu bien d'autres magiciens plus expérimentés et tout cela sans une égratignure, sans que son entourage proche ne se doute de quelque chose... Même Harry Potter a mis 7 ans pour arriver à ses fins avec Voldemort...

J'ai trouvé James Perry intéressant et j'encourage vivement l'auteur à continuer dans cette voie car même si pour moi cette fois ce n'est pas trop çà, on n'en est tout de même pas loin !


* Le site du livre Ici

* Ma note :