mercredi 25 février 2015

100 000 canards par un doux soir d'orage de Thomas Carreras




* Éditions : Sarbacane
* Collection : Exprim'
* Date Sortie : Janvier 2015
* Nombre pages : 312
* Prix : 16 euros
* Lien chez Sarbacane : Ici

 

Anatidaephobia (n.f) : Peur panique à l’idée d’être observé, où que l’on se trouve, par un ou des canards. Quand Ginger, globe-trotteuse américaine de 19 ans, débarque à Merrywaters – le bled le plus paumé d’Angleterre – pour participer à un festival de musique, elle est loin de se douter que les canards seront aussi nombreux dans le coin. Ni qu’ils commenceront à l’espionner. Ni qu’ils représenteront, peut-être, un danger mortel. LA SUITE ? AH NON, C’EST TOUT, ON NE VOUS DIT PLUS RIEN ! Sachez seulement qu’aucun canard n’a été blessé pendant l’écriture de ce livre.


 

http://editions-sarbacane.com/ 

Je remercie tout d'abord les éditions Sarbacane ( et en particulier Juliette Kermarrec) pour ce partenariat . 



Ah non mais il faut que je te le dise, de lire ce livre n'est pas un simple plaisir mais bien plus que cela, une chance !

J'ai commencé à lire, puis je me suis mise à dévorer cette histoire, pour enfin refermer le bouquin un sourire aux lèvres en me disant " Ce Thomas Carreras est un gros malade comme je les aime !".

L'histoire commence avec l'arrivée de Ginger à Merrywaters. Immédiatement ( pour ne pas dire dés la première page !) j'ai adoré cette fille. En effet, c'est un personnage atypique, sans gêne et avec un sens de la répartie à toutes épreuves qui m'a fait bien rire à plusieurs reprises.

Suite à un incident dans les bois, on voit apparaître chez Ginger des petits signes de persécution évoluant au départ à bas bruit. On se dit rien de vraiment étonnant, c'est juste une suite traumatique à son agression. Que nenni ! La pauvre Ginger est bien plus frappadingue que çà ! C'est pas une petite névrosée que nous avons là, mais bel et bien une psychopathe en puissance en pleine crise de paranoïa ! Non mais attend cher lecteur de mon blog, qui peut croire qu'un canard t'espionne, met en place un stratagème pour te bouffer toute crue ? T'y crois, toi ??? Bé, tu devrais.... Pour dire une petit mot sur cette partie de l'histoire, je dois dire que l'auteur a très très bien décrit l'entrée d'un patient dans la folie ( je me demande même si.... non ??? Mais non, je rigolle !)

Et là l'histoire prend un tournant dramatique. C'est que la pauvre Ginger ne délirait pas ! Les canards sont bien là, par milliers et tous aussi menaçants et dangereux que ce qu'elle s'évertuait à faire comprendre à ses amis. Et nous voilà projeter subitement dans un monde apocalyptique. Oui apocalyptique, mais une apocalypse hilarante ! Qu'est ce que j'ai pu rire !! Comment ne pas rire par exemple lorsque tu as Mick Jagger qui dit à Stevie Wonder " Stevie.... Putain, viens voir ! Il se passe un truc vraiment pas normal dehors. " ( p.111) Non mais viens voir à Stevie Wonder quoi !!! Et on croise comme çà, grâce au festival rock qui devait se produire à Merrywaters, tout un panel de stars que nous connaissons bien, dans des positions toutes aussi comiques comme les sublimissimes Village People ( oui oui, même l'ouvrier avec le petit marteau sur le côté !). C'est à se demander si l'auteur n'abuse pas de la weed du bon Stevie lui-aussi ! Mais non, je rigolle !!! ( faut que j'arrête avec Thomas Carreras moi....)

Mais tout çà gêne en rien à l'horreur de la situation hein ! Non, non !! L'apocalypse est quand même là avec du sang ( beaucoup), des tripes, des corps carbonisés, des cadavres par centaines ( dont certains en décomposition). Non, dis toi bien cher lecteur, qu'un canard n'a ab-so-lu-ment rien à envier à un bon zombie !

Quant à la fin, et bien je ne vais certainement pas te la dire ! Je te conseille juste de te procurer au plus vite ce livre, de prendre un petit temps pour le lire ( vas y , t'as rien à craindre, il se lit super vite et facilement)  et de te régaler autant que moi !

En bref, 100 000 canards par un doux soir d'orage est un livre thérapeutique contre la morosité. Il m'a filé ( comme t'as pu voir sans doute en lisant mon avis rédigé d'une manière bien différente que d'habitude) une banane d'enfer (un enfer canardesque !) à force de rire !



Ma Note



Ce livre compte pour les challenges suivants 
 
http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2014/12/challenge-2015-100an.html  http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2014/12/challenge-2015-reading-challenge-2015.html

 

lundi 23 février 2015

C'est lundi, que lisez vous ? 15

 


C'est Lundi ! Que Lisez-Vous ? est un rendez-vous où l'on parle de nos lectures actuelles, mais aussi de celles passées et à venir (Initié par Mallou et repris par Galleane).


Les microbes ont été virulents pour toutes la famille et même à plusieurs reprises pour certains d'entre nous ( moi comprise). J'ai donc pris beaucoup de retard dans mes lectures et cela explique également mon absence sur mon blog ainsi que sur les vôtres la semaine dernière.

J'en ressors à peine, complètement épuisée mais j'espère faire mieux cette semaine. J'espère que vous ne me tiendrez pas trop rigueur de mes silences, mon absence de réponses à vos commentaires et vos visites.

Alors, voici mon bilan hebdomadaire :

 






 



  
 


   



Et vous, qu'avez vous lu ?

lundi 16 février 2015

c'est lundi, que lisez vous ? 14

 


C'est Lundi ! Que Lisez-Vous ? est un rendez-vous où l'on parle de nos lectures actuelles, mais aussi de celles passées et à venir (Initié par Mallou et repris par Galleane).



 





 

  
 


 


   



Et vous, qu'avez vous lu ?

samedi 14 février 2015

Bras de fer de Jérôme Bourgine





* Éditions : Sarbacane
* Collection : Exprim'
* Date Sortie : Octobre 2012
* Nombre pages : 320
* Prix : 16 euros
* Lien chez Sarbacane : Ici

 

Julian, 18 ans, beau gosse, champion de natation, doué en dessin et amoureux de sa petite amie Leila, a tout pour être heureux. Ne lui manque que cette moto qui sera sienne s’il bat son père à leur partie de bras de fer annuelle. Son père : ouvrier, syndicaliste, c’est un dur ; un inflexible. Le soir de l’anniversaire de Julian, tout bascule : furieux d’avoir encore été vaincu, il prend une moto, chute… et perd un bras. Fini la natation, le dessin, le bras de fer. Commence pour lui une terrible descente aux enfers – la drogue. Mais dans cette chute, Leila ne le lâchera pas, jamais ; quitte à tomber aussi. Et de ce combat, Julian et son père ne sortiront vainqueurs qu’en apprenant à s’expliquer « à la loyale » et à se dire je t’aime.


 

http://editions-sarbacane.com/ 

Je remercie tout d'abord les éditions Sarbacane ( et en particulier Juliette Kermarrec) pour ce partenariat . 

Christiane F., Julie et l'anonyme de L'herbe bleue ... Depuis mon adolescence, j'en ai lu des témoignages de toxicomanes ou des romans portant sur la toxicomanie . Tous ces livres ont marqué mon parcours de lectrice et m'ont sans doute inspiré mon choix professionnel actuel. 

Mais celui-ci m'a encore plus bouleversé. C'est la première fois que je lis l'histoire d'un garçon toxicomane et le parcours de Julian m'a particulièrement touché.

Au début de l'histoire, Julian est un jeune qui va sur ses 18 ans, issu d'une famille modeste dont le père est ouvrier et la mère occupe un emploi de vendeuse (si je ne me trompe pas). Il vient d'obtenir son bac, envisage de rentrer dans une école d'infographiste et a remporté le championnat de natation d'Ile-de-France. Bref, c'est un jeune comme tant d'autres qui n'a jamais bu d'alcool et jamais fumer que ne serait ce une cigarette du fait de sa pratique sportive.

Mais au cours d'une soirée, son destin va basculé et en une seule petite année, Julian va tombé au fin fond de l'enfer... Une moto, un accident et Julian va perdre un bras. C'est aussi simple et rapide que çà. C'est irrémédiable, irréversible. Et tous les projets de Julian vont être entièrement remis en question.

L'histoire va se dérouler autour de 3 personnages : Julian bien évidemment, mais aussi Leila sa petite amie et Louis son père. Chacun d'eux a sa place, chacun d'eux vont nous bouleverser à leur manière.

Julian va lentement, progressivement tomber dans la toxicomanie. De mauvaises rencontres à un moment de vie où on est fragilisé peuvent en effet nous pousser à commettre de graves erreurs. Surtout lorsqu'on est jeune, qu'on est un peu naïf, et qu'on se sent bien seul et incompris.

Leila aime Julian. Son amour va la pousser à faire tout ce qu'elle peut pour lui venir en aide. Jusqu'à se perdre elle-même...

Et enfin, Louis. Cet homme est silencieux, d'une froideur émotionnelle qui blesse Julian. Il est mystérieux et dur envers ses proches. Il est une légende, c'est le Bras de fer, champion jamais battu à ce jour aux concours de bras de fer . Il en jette le Louis, sa personnalité s'impose et il gère son monde d'une poigne de fer. Mais au fur et à mesure de cette histoire, le masque tombe et on va en apprendre et surtout en deviner beaucoup sur cet homme fort comme un chêne.

J'ai été très attachée à chacun de ces personnages. J'ai été émue, en colère, ou bien triste avec eux.

Mais ce qui m'a le plus remué dans cette histoire ( en plus du parcours de Julian) c'est l'accent mis sur la relation entre le père et le fils. C'est une relation complexe, pleine de pudeur, de fierté et de rivalité parfois. Spectatrice de la déchirure entre Louis et Julian, j'ai eu à de nombreuses reprises envie de leur dire à chacun d'eux " mais arrête d'être obtus et regarde avec ton cœur !". Chacun à sa manière cherche l'autre, chacun à sa manière aime l'autre mais aucun des deux ne le perçois, vivant l'un à côté de l'autre sans jamais vraiment se tourner vers l'autre... C'est un sujet qui m'a beaucoup travaillé après cette lecture. Lorsque le petit garçon grandit, comment vit il sa relation d'homme à homme avec son père ? Et comment un père se positionne t il face à son fils devenu homme comme lui ? Cette relation forte en testostérone m'intrigue beaucoup et étant femme me sera toujours inconnue mais en tant que mère, que peut on faire pour aider le père de nos enfants et nos fils à passer ce cap délicat ? Car l'histoire de Julian étant particulièrement dramatique, nous révèle encore plus les difficultés de ces passages de la vie. Mais n'en est il pas la même chose, d'une manière plus modérée en fonction de l'histoire et de la relation établie auparavant entre un père et son fils, lorsque tout garçon devient homme ? Oui, comme vous pouvez le voir, je m'éloigne un peu du livre là mais c'est cette lecture qui m'a inspiré tout ce questionnement. Comme quoi, elle ne m'a pas laissé indifférente !

En bref, une histoire poignante sur la descente aux enfers d'un jeune garçon toxicomane. Une histoire qui nous décrit la réalité et la dureté de la toxicomanie autant pour le toxicomane que pour son entourage qui chute malgré tout avec lui. Une histoire à filer des angoisses aux parents car elle démontre bien que ceci peut arriver à n'importe qui .... Une histoire qui restera longtemps dans ma mémoire !


Ma Note
 

Ce livre compte pour les challenges suivants 
http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2014/12/challenge-2015-100an.html

 

lundi 9 février 2015

La gueule du loup de Marion Brunet





* Éditions : Sarbacane
* Collection : Exprim'
* Date Sortie : Août 2014
* Nombre pages : 229
* Prix : 15.50 euros
* Lien chez Sarbacane : Ici


 


« Elles se tiennent à bras-le-corps pour continuer leur montée dans la nuit noire, brutalisées par le vent, le déluge et les caillasses sur leurs pieds nus.
Du village, quelques lumières – aucune aide en perspective. »


À 18 ans, le bac en poche et des projets plein la tête, Mathilde et Lou partent à Madagascar pour des vacances de rêve, dans « un paysage de carte postale ». Mais le voyage qui s’offre à elles n’aura rien de l’idylle insulaire qu’elles imaginent…
Du monde bruissant des contes de l’enfance aux clameurs froides des ténèbres adultes, les deux amies vivront une expérience terrible – de celles qui laissent des traces pour toujours.


- Le nouvel opus de Marion Brunet, l’auteure de Frangine !
- Au roman d’émotion, maîtrisé à la perfection, s’ajoute une belle dose de frissons, à travers le thriller d’aventure…
- À Madagascar, deux amies s’égarent et se « trouvent » : une fable initiatique sur les cauchemars de l’enfance – et les dangers du monde adulte.



 


J'ai souhaité lire ce livre car j'ai adoré Frangine du même auteur. J'ai été agréablement surprise et un peu déçue tout à la fois.

Ce qui m'a surprise est le fait que nous ayons ici une histoire et un schéma tout à fait différent. Dans La gueule du loup, nous nous retrouvons en présence de deux jeunes filles qui s'offrent un séjour à Madagascar afin de faire une réelle coupure avec leur quotidien avant de reprendre les cours à la fac. Elles se retrouvent donc dans un lieu pouvant être paradisiaque ou bien un enfer selon où notre regard se porte... Mais leur jeune âge, leur naïveté, leur impulsivité vont les mettre en danger. Elles vont se retrouver pourchassées par "un loup sanguinaire" dans un pays dont elles ignorent tout. Ce livre nous fait voyager, nous fait découvrir aussi les deux côtés de la médaille de ces lieux touristiques et pauvres, et nous démontre surtout qu'à la sortie de l'adolescence, les jeunes peuvent se mettre inconsciemment dans des situations périlleuses et douloureuses qui marqueront à jamais leur avenir. J'ai aimé cette histoire, d'autant plus qu'elle connait par moment des rebondissements qui l'aide à garder un rythme haletant.

 Mais... Mais...

J'avais trouvé dans Frangine que Marion Brunet nous transmettait habilement des émotions intenses. J'avais vibré pour Joachim et pour sa sœur Pauline. Et ici, je n'ai pas ressenti de réelles émotions. Je me suis guère attachée à Mathilde et Lou. J'aurais dû être bouleversée par Fanja, mais non, çà ne l'a pas fait... C'est ce point là qui m'a un peu déçu dans cette lecture. J'avais peut être mis la barre trop haute ayant trop Frangine en tête. Peut être aurais je dû laisser un peu plus de temps entre ces deux lectures.

Je reste toutefois contente de cette lecture. J'ai passé un agréable moment où j'ai découvert pour ma part certaines coutumes malgaches que je ne connaissais pas du tout. Étant une amatrice de thriller, j'ai trouvé celui-ci bien dosé pour donner des petits frissons aux jeunes lecteurs ( à partir de 14 ans) sans tomber dans l'horreur absolue.


En bref, une lecture agréable pleine de rebondissements où l'action a lieu  dans un pays intéressant à découvrir mais avec des personnages peu attachants.


Ma Note
 

Ce livre compte pour les challenges suivants 

http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2014/12/challenge-2015-100an.html  http://lectureaddict-dunlivrelautre.blogspot.fr/2014/12/challenge-2015-reading-challenge-2015.html

c'est lundi, que lisez vous ? 13

 


C'est Lundi ! Que Lisez-Vous ? est un rendez-vous où l'on parle de nos lectures actuelles, mais aussi de celles passées et à venir (Initié par Mallou et repris par Galleane).



 


   



 


  
 

Je ne sais pas encore mais çà sera parmi ces titres là en fonction de mon humeur :

       


Et vous, qu'avez vous lu ?

dimanche 8 février 2015

Nouveautés dans ma pile à lire 39

 


5 nouveaux petits livres sont arrivés cette semaine dans ma biblio. On peut y repérer une maison d'éditions fraîchement découverte mais que j'affectionne déjà beaucoup , il s'agit des éditions Sarbacane.

 


Achats :

   

  • La gueule du loup de Marion Brunet :  J'ai tellement aimé Frangine de cet auteur que j'ai souhaité découvrir son dernier roman.

  • La Bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald : après avoir vu la chronique de Gérard Collard, je n'ai pas pu résister à cet achat et je suis impatiente de découvrir cette histoire.

*********************************************
 
 
SP :
 
   
 

  •  Bras de fer de Jérôme Bourgine :  C'est une histoire qui me parait bouleversante.  De plus, j'aime lorsque ce sont les hommes qui prennent la parole. Mon choix c'est donc porté assez aisément sur ce titre.
  • 100 000 canards par un doux soir d'orage de Thomas Carreras :  Qui n'a pas entendu parlé de ce titre ces derniers jours ? Ma curiosité a été titillée et je veux moi aussi découvrir cette histoire !
  • Renaissance, Nés à minuit tome 1 de C.C Hunter :  Nés à minuit est une saga qui m'a beaucoup plu. J'ai donc souhaité découvrir cette nouvelle série pour retrouver les personnages que j'ai tant apprécié.



 Et vous, quels sont vos dernières arrivées ?